RSS

Archives de Catégorie: Sexualité

Notre programme politique sexuel…

Je vous ai parlé hier de la politique du sexe. Alors voilà ce que mon chum et moi proposons :

  • Crédit d’impôt pour gardiennage de soirée et frais de sortie ou de chambre d’hôtel pour couples avec enfants
  • Crédit d’impôt sur les cours susceptibles de pimenter la vie de couple et la santé en général : cours de massage, pole dancing, cours de baladi, (ce genre de crédit pour les cours d’activité physique existe déjà pour les enfants)
  • Crédit d’impôt pour les cours de cuisine (parce qu’un homme qui cuisine, c’est sexy!!!)
  • Bourse du sexe : présentez un projet  original pour agrémenter votre vie sexuelle et obtenez une bourse pour réaliser le tout. Les projets sont publiés sur un site Web grand public pour inspirer les autres couples…
  • Frais d’achat pour les accessoires sexuels remboursés à 80% par les assurances jusqu’à concurrence de 300$.
  • Instauration de la journée nationale du sexe. Ce jour-là, toutes les personnes en couple peuvent sortir plus tôt du boulot et les autres ont droit à des ateliers de formation optionnelle sur « comment trouver la bonne personne ? » ou « Comment être plus séduisant ? »

Le débat est lancé… 😉  Quelles sont vos idées ? N’hésitez pas à confronter les nôtres… 😉

 
 

Étiquettes : , , , , , , ,

Pour une politique du sexe…

Mon chum et moi aimons bien avoir des discussions sur tout et rien. Nous ne sommes pas toujours d’accord. Il se dit réaliste alors que je suis plutôt utopiste. Dernièrement, son petit côté politicologue (il a une maîtrise en politique et enseigne dans ce domaine) est ressorti et il me dit « Pourquoi pas une politique du sexe? » Après tout, le gouvernement s’est doté de plusieurs politiques : famille, santé, éducation… tout y passe. Ou presque.

Parce que pensez-y quelques instants… Un politique du sexe pourrait régler bien des choses. Considérant que les gens qui ont une vie sexuelle active (au moins 3 fois par semaine) et enrichissante :

1)      sont en meilleure santé;

2)      sont plus meilleur humeur;

3)      ont une vie de couple plus durable;

ne vaudrait-il pas la peine d’investir sur des programmes visant à promouvoir et à encourager le sexe chez les couples (en particulier ceux qui ont des enfants). On économiserait ainsi sur les frais de santé, le coût de médiation et de divorce pour les couples qui se séparent. Et on vivrait dans une société où les gens sont plus heureux et moins frustrés…  Non ?

Alors, quelle serait votre politique sexuelle ? Je vous reviens demain avec notre programme, à mon chum et moi… Est-ce que ça ressemblera à vos idées ?

 
Poster un commentaire

Publié par le 27 novembre 2011 dans réflexion, Séduction, Sexualité, Vie de couple

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Le sexe, un loisir ?

Cette semaine, je me demandais si la sexualité pouvait être merveilleuse, encore plus agréable ou toujours satisfaisante sur une très longue période (des années et des années), avec le même partenaire ? Personnellement, j’ai la conviction que oui. Je pense que si l’on est avec un partenaire qui nous respecte, avec qui l’on se sent libre d’être soi-même mais aussi avec qui on a envie de faire les plus douces folies, la sexualité demeurera très satisfaisante, voire même de mieux en mieux… (du moins, dans les premières années, après, je suppose qu’on atteint toute de même un certain plateau qui peut se maintenir).  

Combien de couples de votre connaissance ont une vie sexuelle active et intéressante après 1 an, 2 ans, 5 ans ou plus de 10 ans ? Quelle est leur secret, selon vous ? Selon moi, ça prend au minimum deux partenaires qui, au départ, ont un intérêt sincère pour la sexualité…

En fait, j’ai comme l’impression que la pratique de la sexualité, c’est comme tout autre loisir. Prenez moi, par exemple. J’adore jouer au badminton, lire, écrire, danser, me baigner, me promener sur la piste cyclable (vélo ou jogging). Et bien, il y a 25 ans de ça, j’adorais sensiblement les mêmes choses… Ça fait donc depuis que je suis assez grande pour avoir des loisirs que ces mêmes loisirs sont au centre de mes intérêts. Or, je dois avouer que la sexualité fait aussi partie de mes intérêts.

Toutefois, comme pour mes autres loisirs, je dois trouver du temps pour pratiquer. 😉 Mais quand quelques chose constitue une priorité, on trouve toujours le temps. Ainsi, conserver une vie sexuelle active et enrichissante, quand on a trouvé le bon partenaire, n’est-il pas aussi simple que de prévoir le temps de s’y adonner, tout simplement, et d’en faire l’un de nos priorités, au même titre que les autres loisirs ?

On s’entend que si le sport n’était pas une priorité dans ma vie, je n’en ferai pas depuis quelques années. J’aurais mille et une excuses, dont le travail et les enfants. Mais non. Je refuse de mettre ça de côté. De la même manière, si le sexe est un loisir qui compte (d’autant plus agréable et bénéfique), pourquoi ne pourrais-je pas simplement en faire une priorité et m’assurer que ma sexualité demeure bien vivante ?

Et si la vie, c’était simple, dans le fond ? 😉

 
5 Commentaires

Publié par le 19 octobre 2011 dans Sexualité, Vie de couple

 

Étiquettes : , , , , , ,

Le sexe est-il plus hot quand il est interdit ?

C'est moi qui commande ici : défense de pénétrer!

J’écoutais Destinée tout à l’heure et l’un des personnages suggère à sa future épouse une abstinence sexuelle jusqu’à leur mariage. Enfin, pas complète : ils ont droit de tout faire, sauf d’enlever leur petite culotte…

En écoutant ça, je me suis dit que ce serait cool d’essayer ça avec mon chum. Pourquoi ? Parce que l’interdit m’excite. N’est-ce d’ailleurs pas le cas de tous les humaines ? Pensez à un magnifique morceau de gâteau rempli de calories ? Au beau chum de votre voisine ? À votre collègue de bureau craquant mais en couple ?

N’est-ce pas amusant que de convoiter l’interdit ? Que de passer à un fil de succomber, mais résister, combattre ses pulsions comme si c’était un défi ? Personnellement, ça m’amuse. En fait, je suis une femme à défi. Et je constate que plusieurs de mes meilleures séances de plaisir avaient une notion d’interdit…

Peur de se faire prendre… Impossiblité de se rendre jusqu’au bout… Je pense qu’il serait vraiment amusant de voir qui des deux cédera au petit jeu du « on n’a pas le droit de conclure »… Essayer de faire flancher l’autre, c’est un affrontement qui me tente… Cependant, il faut rendre le jeu intéressant. Je me demande bien ce que je pourrais parier dans un tel jeu… Des idées ?

Et vous, l’interdit vous branche-t-il ?

 

 
 

Étiquettes : , , , , , ,

Êtes-vous une mère en talons aiguilles ? (ou en d’autres mots, une mère sexy?)

C'est vrai qu'on se sent sexy avec des talons hauts, non ?

Je discutais hier midi avec ma copine Caroline qui m’a parlé du livre « Une mère en talons aiguilles », de Tina Karr. Le concept tourne, selon ce qu’elle m’a dit, autour de ceci : une fois mères de famille, les femmes ont tendance à oublier leur sexualité. La fatigue, le stress, les enfants, les responsabilités… Tout devient prétexte à ne plus avoir de vie sexuelle. Et ce lot d’excuses constitue un cercle vicieux : moins on a de sexe, moins on en a envie et moins on se sent sexy… et ainsi de suite…

Sincèrement, je constate que ce fameux cercle vicieux est le lot de bien des femmes. Moi, la première, je l’ai vécu avec mon ancien mari. Puis un jour, bang ! J’ai réalisé que j’avais envie d’avoir une vie sexuelle, mais il était trop tard pour raviver la flamme. Quand on perd l’habitude de l’intimité avec notre partenaire, c’est difficile de se remettre sur les rails, surtout si en parallèle, d’autres problèmes existent.

Pourquoi la grande majorité des mères tombent-elles dans ce panneau ? Je ne sais pas. Sincèrement, si vous avez une réponse, partagez-là! Parce que clairement, rationnellement, je crois que l’on comprend toutes à quel point ce comportement est nuisible pour le couple, mais on se dit que notre chum peut attendre, qu’il n’a pas besoin de sexualité, qu’il peut se faire un « nœud dedans ». Et le monsieur, face à notre apparent désintérêt pour la chose, cesse de nous faire des avances. Et quand on constate qu’il ne se passe plus rien, il est trop tard… Et on forme un nouveau couple avec un autre qui lui, a la chance de fréquenter non pas la mère, mais la femme que nous sommes…

Vous l’avez vécu ? Vous le vivez ? Vous avez la solution miracle ?

 

Étiquettes : , , , , ,

Quel message votre habillement passe-t-il ?

À gauche de l’image : la façon dont vous vous habillez devant la personne avec qui vous voulez avoir du sexe.

À droite de l’image : votre façon de vous habiller devant les gens avec qui vous ne voulez pas avoir de sexe…

Comment vous habillez-vous à la maison ? Au travail ? En sortie ?

Personnellement, ma façon de me vêtir a évolué avec le temps. Alors qu’avant, je m’habillais straight, maintenant, je tente de me trouver toujours jolie dans ce que je porte, même pour faire du vélo, faire l’épicerie ou travailler.
Hier, d’ailleurs, alors que je travaillais de la maison pendant le jour, en choisissant l’un des mes hauts préférés, je me suis fait la remarque à moi-même : « Mais pourquoi tu mets ça ? Personne ne va le voir ! »… Et je me suis répondu à moi-même : « Parce que c’est joli et que ça me tente!  ». J’ai donc réalisé, hors de tout doute, que je m’habillais pour moi, avant tout. C’est devenu important d’aimer le regard que je porte sur moi. Après tout, de beaux vêtements qui nous vont bien ne coûte souvent pas plus cher que des vêtements quelconques…
Alors, pourquoi se priver de ce plaisir ? Et vous, quelle est votre philosophie des vêtements ? Est-ce comme pour la belle vaisselle chez certains : on la sort juste pour la visite ? 😉 Et votre amoureux, qu’en pense-t-il ? Ce qu’il porte vous allume-t-il (ne me dites pas qu’il est plus beau nu, je sais bien… mais perso, quand il porte une chemise blanche avec des capri beige, j’adore son petit look « en vacances »)…
 
5 Commentaires

Publié par le 7 septembre 2011 dans humour, réflexion, Sexualité

 

Étiquettes : , , , , ,

Nuit mouvementée comme jamais…

4h12… Une envie irrépressible me réveille… Mon corps est soudainement en émoi… Dix minutes d’intensité à un rythme effrené mais régulier… Des frissons qui me parcourent…  C’est terminé. À côté de mon lit, je constate un tas de mouchoirs utilisés pour ramasser les dégâts cette activité nocturne imprévue. Et alors que je m’apprête à dormir, la chaude personne tout près s’active à nouveau… Je décide de la masser, histoire de la calmer un peu… Elle se rendort à mes côtés.. Nous sommes épuisés…

Traduction : Mes foutues allergies saisonnières m’ont réveillée subitement à 4h12, et j’ai éternué aux 10 secondes pendant 10 minutes, jetant mes mouchoirs par terre à côté de mon lit pendant la durée de la crise, qui me faisait frisonner. Quelques minutes plus tard, ma petite dernière s’est réveillée en toussant beaucoup, j’ai dû lui masser le dos et le ventre avec du Vick’s pour calmer la toux, puis elle est venue dormir avec moi…

Ah, la réalité de maman dépasse souvent la fiction de la femme en nous…