RSS

Archives de Catégorie: Épisode 9

Draguer avec une blague : efficace ?

Les blagues de BBQ et de saucisses, c'est hot ?

Alors, complètement déchaînée suite à ma façon ridicule d’aborder un beau mec devant le comptoir des mangues à l’épicerie, je m’apprête à jouer le tout pour le tout en moussant ma personnalité humoristique par le biais de la narration d’une blague. En fait, j’ai une piètre mémoire des blagues, et celle-ci fait partie des 2 ou 3 blagues que j’ai réussi à retenir, gracieuseté de mon partenaire de badminton Daniel, le roi de la joke plate…

–  C’est une fois un homme qui est sur son patio, en train de faire du BBQ. Il veut entrer dans la maison pour chercher quelque chose, mais sa femme, qui est assez bien en chair, mettons, lui bloque le chemin de la porte-fenêtre. Il lui dit : « Tasse-toi, mon gros BBQ, je veux passer ! ». La femme, pas mal vexée (pour ne pas dire en beau maudit), libère la place et laisse passer son mari, un petit mec chétif et chauve, par-dessus le marché. Le soir venu, le couple est au lit et le mari commence à se frotter sur sa femme, lui faisant clairement comprendre qu’il veut faire l’amour… Froide devant ses avances, la femme lui lance : « Si tu penses que je vais allumer mon BBQ pour une petite saucisse à cocktail comme la tienne! »

Mon interlocuteur rit de bon cœur… Je me dis que c’est dans la poche.

–  Et puis, est-ce que ça vaut un numéro de téléphone ?

–  T’es drôle ! Oui, je te le donne.

Il griffonne son numéro de cellulaire sur un bout de papier et me le tend, et j’apprends son prénom du même coup : Patrick…

–  Bon, alors je t’appelle bientôt pour savoir quel est le truc pour être beau comme tu es…

Je retourne aux tomates et il file vers les pommes de terre. Je me sens comme une superwoman. Wow, ma technique de drague a fonctionné. J’ai le numéro de téléphone d’un mec à faire rêver… L’audace paye, c’est certain!

Après les trois jours réglementaires pour ne pas avoir l’air désespéré, je passe un coup de fil à Patrick.

Ça ne sonne pas, mais j’entends ce message : « Le numéro composé n’est pas en service. Veuillez vérifier le numéro que vous souhaitez composer… Le numéro composé n’est pas en… »

Je raccroche, déçue. Bon, soit :

1) Il s’est trompé en rédigeant son numéro de téléphone (auquel cas il ne démontre clairement pas l’intelligence que je recherche chez un homme).

2) Je ne l’intéressais pas et il a expressément noté un autre numéro sur la feuille (auquel cas mon estime de moi vient d’en prendre un coup!)

Dans un cas comme dans l’autre, comme on dit : mon chien est mort !

C’est peut-être ma blague du BBQ qui a posé problème. J’aurais pu faire mieux… Vous auriez raconté quoi, comme blague pour faire rire un potentiel prospect ? Partagez une blague et courez la chance de gagner une paire de billet pour le spectacle de Philippe Bond, à la salle André-Mathieu de Laval, le 27 juillet prochain…

Je dévoilerai le ou la gagnante la semaine prochaine ! Bonne chance !

 
18 Commentaires

Publié par le 7 juillet 2011 dans Épisode 9, concours, humour, Rencontres, Séduction

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

.. ou l’art de cuisiner un mec!

Ce n'est pas Curtis dans ma cuisine que j'ai croisé, mais le mec lui ressemblait... et il me donnait envie de cuisiner, c'est certain!

Alors que je lui ai lancé la phrase d’approche potentiellement la plus ridicule de l’histoire de la drague dans une épicerie (j’aurais eu l’air tellement plus passe-partout en lui demandant s’il considérait mangues jaunes plus succulentes que les rouges), j’attends nerveusement la réaction du beau mec châtain…

–  Qu’est-ce que tu dis ? (Quoi, tu vas m’obliger à répéter ma niaiserie? Trouve quelque chose d’autre à dire, Anik, allez… trouve… Une seconde, deux secondes… trois secondes… Bon, ça y est, j’ai l’air stupide… Tant qu’à faire, continuons dans le ridicule et répétons la véritable phrase)

–  J’ai dit «C’est ça que tu manges pour être beau comme ça ? ».

J’affiche un sourire amusé, espérant que mon non-verbal traduise ma personnalité humoristique, et non mon pathétique courageux côté célibataire, prêt aux pires méthodes pour arriver à ses fins…

–  Ha! Ha! (Ouf, il a compris la blague!). Oui, c’est ça que je mange, mais du steak aussi, évidemment. Je suis un carnivore avant tout !

–  J’aurais dû le deviner, tu m’as l’air assez viril, hi ! hi! (Mon Dieu, je me surprends moi-même par mon audace empreinte de sensualité. Avais-je pris du vin avec mes croustilles avant de partir, pour être ainsi désinhibée ?). 

–  Et toi, qu’est-ce que tu manges pour être jolie comme ça ? (Flatteur, va… Tu fais des points ! Je pense que je me taperais un steak juste pour te revoir, toi !)

–  Le secret est dans les chips ! Avec de la trempette, évidemment !

–  Tiens donc, chips et steak! Il faudrait que je t’invite à un BBQ, tu serais ravie ! (Ose, mon beau cuisinier, ose que je te cuisine ! J’aime les mets épicés, moi!)

–  Justement, parlant de BBQ, tu connais la blague du BBQ ?

–  Non, tu racontes ?

Ça y est… J’ai atteint le bord du gouffre du célibat ! Je me prépare à utiliser la stratégie du stand-up comic en face d’un comptoir des fruits et légumes, en guise de méthode de drague… Des relents de mon ancienne vie d’étudiante, alors que je travaillerais avec plein de mecs à l’humour douteux dans une boucherie, me reviennent en tête…

Après ça, que personne ne me dise que j’ai peur du ridicule… La suite bientôt !

 
3 Commentaires

Publié par le 5 juillet 2011 dans Épisode 9, Célibat, Rencontres, Séduction

 

Étiquettes : , , , , ,

L’art de draguer à l’épicerie…

En tout cas lui, je ne risque pas trop de vouloir le séduire au supermarché... 😉

Je déteste faire l’épicerie… En fait, je pense que j’aime mieux manger la même chose pendant trois jours de suite que de me rendre à l’épicerie.

Ce jour-là, alors que mon estomac est à deux doigts de la grève de la faim à force de manger des pains tortillas fourrés au thon piquant thaïlandais et au fromage de chèvre (ma recette de prédilection pour me préparer un repas en 27 secondes et ¾), je décide de faire acte de présence dans mon épicerie de quartier. Malgré mon ventre qui a envie de se plaindre, mais qui résiste, ce qui s’explique par les quelques croustilles que j’ai ingurgitées à titre préventif avant de partir (Que voulez-vous ? Manger un fruit, ça m’excite autant que de faire l’amour avec le bonhomme Michelin), je suis d’excellente humeur.

Et pour cause : il fait beau, je porte une petite robe avec des talons, mon bronzage commence à être pas mal et je suis en congé. La vie est belle! J’entreprends mon parcours des allées, affamée et tentée par toutes les gourmandises qui s’étalent sous mes yeux…

Et parlant de gourmandise, je vois un savoureux morceau de viande qui me fait littéralement saliver. C’est toute une pièce… d’homme ! En fait, devant moi, testant la fermeté de la chair… d’une mangue, un grand mec châtain semblant arriver tout droit de Californie semble bien concentré… Mue par une singulière impulsion (ou par la trop longue insatisfaction de mes pulsions libidineuses), je m’approche de lui, devant le comptoir des mangues, pour une fois sincèrement heureuse de voir un fruit, et je l’aborde de la manière la plus ridicule qui soit, mon cerveau ayant trop surchauffé au soleil, je suppose :

–  C’est ça que tu manges pour être beau comme ça ?

J’éclate de rire, et j’attends sa réaction… La suite bientôt!

 
12 Commentaires

Publié par le 4 juillet 2011 dans Épisode 9, Rencontres, Séduction

 

Étiquettes : , , , , , , ,