RSS

Archives de Tag: monoparentalité

Comment faire de savoureuses rencontres…

Ouf, celui-là, même s'il a des lunettes, je n'ai vraiment pas envie de le savourer... 😉

Hum… C’était bon, c’était chaud. Je ne m’étais pas octroyé un tel plaisir depuis au moins 2 mois. J’étais plus que due. Je me sentais gourmande de m’y laisser aller, mais l’envie était apparue cette semaine plus forte que jamais, car l’invitation que j’avais reçue ne pouvait être refusée. L’argument, l’incitatif étaient trop forts. Ce mec roux à l’humour débordant savait comment me prendre… Il avait même le tour avec mes enfants, qui l’adorait…

Alors, je m’étais laissée aller. Encore une fois, j’avais succombé. Et là, je jouissais littéralement.

Ravie de ce moment de pur plaisir des sens, je pensais, en m’essuyant la bouche :

« My God, il n’y a vraiment rien de mieux qu’un MacPoulet extra mayonnaise pour égayer un samedi midi avec les filles au royaume de Ronald McDonald ! J’aime tellement ça, la période des coupons-rabais! C’est plus fort que moi, il faut que je vienne au McDo! Manger du fast-food en surveillant la ligne de mon portefeuille, c’est divin ! »

Bien oui, je suis cheap, économe. J’adore particulièrement le McDonald’s lorsqu’il y a des coupons. Alors, récemment, j’ai été servie (et trois fois plutôt qu’une!  Hum… Ça me rappelle certaines soirées que je ne raconterai pas maintenant, héhé). Mais j’ai été plus que servie, parce que savez-vous ce que l’on trouve chez McDonald le samedi midi dans la section de tables qui bordent les jeux pour enfants ?

Du bruit et des pleurs ? Des enfants qui jouent ? Des mères de famille qui se sentent obligées de manger les croquettes et les frites de leur marmaille pour ne pas gaspiller de nourriture et parce que ça leur fait une excellente raison d’ingurgiter encore plus de fast-food (bon, j’avoue, je parle pour moi ici!) ?

Oui, il y a un peu de tout cela, mais surtout il y a … des papas monoparentaux qui n’ont pas envie de cuisiner (ou qui ne le savent pas, ça dépend ça fait combien de temps qu’ils sont séparés)… Alors, si vous avez un peu de courage, si vous n’avez pas peur du ridicule (ni de faire du tort à votre culotte de cheval), si vous êtes un brin chanceuse, vous risquez fort bien de rencontrer, par un magnifique samedi midi, le mec de vos rêves…

Et, je suis gâtée ce midi, parce que devant moi se pointe devant moi un bel homme apparemment monoparental. En tout cas, il n’a pas de bague et aucune femme ne l’accompagne… Une occasion à ne pas manquer ? Si certaines draguent dans l’allée des biscuits, alors moi, c’est décidé, je vais cruiser au McDo…

C’est à suivre !

Crédit photo :  © Jimme, Jackie, Tom and Asha

Publicités
 

Étiquettes : , , ,

Les lubies d’une mère monoparentale en quête de sensations fortes

Moi, avant mon épilation au laser... 😉

Dernièrement, j’ai eu une révélation. Eh oui, grâce au recul occasionné par ma vie de mère monoparentale, j’ai ENFIN compris à quoi servait le couple… En fait, c’est simplement un concept qui a été créé pour que les femmes puissent s’occuper l’esprit à essayer d’améliorer quelque chose… (ce qui passe souvent par la stratégie suivante : tenter de changer son homme non pas pour un autre, mais pour une version améliorée de lui-même, même si l’homme en question vit généralement très bien avec ses charmants défauts et n’éprouve pas plus le besoin de changer de personnalité que de modifier la couleur des murs de votre chambre ou de perfectionner sa technique infaillible pour vous faire savoir que ce soir, il a envie… 😉

Le fait est que la nature féminine vient avec ce besoin irrépressible d’amélioration constante, le tout couplé avec une nette propension à la discussion :

« Viens chéri, on va jaser de notre relation. On va voir ce que l’on pourrait faire pour mettre du piquant dans notre vie à deux… »

Mettre du piquant… Voilà un super objectif ! Mais quand t’es célibataire depuis un moment, que ton seul partenaire sexuel est un vibrateur que tu nourris avec des piles qui viennent en emballage Club du Costco et que tu appelles affectueusement « Mon grand ami » (j’aurais pu le prénommer Roger ou Georges, mais j’avais peur que ça soit le nom d’un éventuel Sugar Daddy, alors je me suis abstenue), bien tu cherches d’autres moyens de jazzer ton quotidien et d’assouvir ton besoin d’amélioration constante…

Et qui écope ? Tes enfants… Tes pauvres enfants… Tes pauvres martyrs d’enfants ! (dans les épisodes hors-série)

Et c’est pire encore… Parce qu’une semaine sur deux, comme tu as la garde partagée, bien tu es toute seule.  Ça veut dire que tu disposes de 7 X 24 heures pour trouver l’homme de tes rêves, certes, mais aussi échafauder les plans les plus machiavéliques pour rencontrer l’ÉLU!

Alors, dans les faits, qu’est-ce qui arrive quand une mère monoparentale décide que son célibat a assez duré ? Vous le saurez en lisant les aventures romancées et inspirées de mon vécu, mais où fiction, fantaisies et réalité ne sont jamais clairement délimitées, de cette mère en quête de sensations fortes…  qui souhaite mettre à profit toutes sortes d’idées loufoques et sortir de sa zone de confort.pour vivre une vie palpitante à deux !

Au plaisir,

Anik

Crédit photo : © Saltwell

 

Étiquettes : , , , , ,