RSS

Chute de pointage… et de bien des choses…

16 Août

Une veille bagnole dont le silencieux n’a de silencieux que le nom pénètre dans le stationnement à 18h03. Comme je n’ai rien d’autre à faire que de penser à mes vieux (décidément, c’est le thème de la soirée) péchés, je jette un coup d’œil par la fenêtre du lobby au véhicule qui semble arriver tout droit d’un cimetière automobile, me disant que j’aurais franchement honte de me promener là-dedans. Et Dieu sait pourtant qu’avec ma Dodge Caravan remplie de jouets d’enfants, de miettes de nourriture et d’une collection de roches appartenant à mes fils, je suis loin d’être une fan d’automobile à l’allure luxueuse.

Un grand homme sort du véhicule… À vue de nez, il ressemble à Guy, mais je dois me tromper… Plus il approche, toutefois, et plus j’en viens à l’évidence : l’homme est bel et bien mon rendez-vous de la soirée et, en plus d’être sûrement presbyte, il doit aussi déjà être dur de la feuille pour endurer un si terrible vacarme automobile  (ou le bruit de la « machine », pour les gens du troisième âge). Moins six points pour les oreilles (et ce n’est pas à cause des poils qui ne manqueront pas bientôt d’en sortir)… 69 points… (Ce pointage n’a rien d’excitant, croyez-moi!). Moins 10 points pour le véhicule. 59 points. Il est 18h04… Si la tendance se maintient, je ne voterai pas «oui» au référendum sur l’épineuse question de la différence d’âge dans le couple. C’est fou comme ma rapidité légendaire s’applique même dans les jugements que je porte dès les premiers instants d’une rencontre avec un célibataire.

–  Bonjour, me dit-il avec assurance. (Ça me fait penser qu’une assurance-vie ne serait d’ailleurs pas un luxe, à son âge) Anik?

– Guy?

–  Oui, enchanté, dit-il en me faisant un baisemain. (Décidément, on se croirait à une autre époque, mais d’où il sort, celui-là? Je retire ma main prestement, gênée de cette démonstration que je considère trop démonstrative, justement.  Je retranche 3 points… 56 au total.) Tu es très en beauté. (Ah, la vaniteuse en moi lui ajoute 2 points… 58. Si simple, mais pourtant si efficace!) J’espère que je ne t’ai pas fait attendre trop longtemps? Avec l’âge, on ne voit parfois plus le temps passer.

–  Euh, quelques minutes… Je suis TRÈS ponctuelle. (Et comme dirait mon grand-père « vrai comme chu là »). On procède? (Allez hop, on n’a pas toute la vie devant nous, surtout dans ton cas!)

–  Oui madame, après vous. (Ah, le vieux pervers, il veut me reluquer de derrière. – 4points. Plus que 54 au total.)

Nous pénétrons dans le restaurant, puis je laisse le soin à Guy de s’adresser à l’hôtesse. Il converse avec élégance avec la jeune dame (+ 3 points pour sa belle « parlure »… 57). Elle nous indique de la suivre et je me dirige derrière le petit groupe… HORREUR! Je constate avec effroi que, si la chevelure de Guy semble correcte de face, il commence à avoir un petit casque de curé derrière… Les points chutent dramatiquement, tel le Dow Jones par une journée de dépression économique… Quinze points sont retranchés, et c’est parce que je ne suis pas trop sévère… (Ça donne des rides, la sévérité, et comme je veux me garder jeune…) Quarante-deux points : voilà tout ce qui lui reste de son pécule… Il vaut mieux pour lui qu’il soit très séduisant dans ses propos, mais surtout très riche, parce que pour le moment, son avenir est aussi incertain que celui du Canadien de Montréal en séries. Je n’ai pas l’intention de prendre ma retraite à 60 ans pour faire vivre mon homme, moi!

Nous nous asseyons sur une banquette et entamons une conversation somme toute assez révélatrice… J’ai ma liste intérieure à cocher et telle une détective, je pose des questions qui me permettront, en fin de soirée, de poser mon verdict final : sugar daddy digne de ce nom ou pas? La suite demain…

Publicités
 
9 Commentaires

Publié par le 16 août 2011 dans Épisode 10, Rencontres, Séduction

 

Étiquettes : , , , , ,

9 réponses à “Chute de pointage… et de bien des choses…

  1. Marie-Jeanne

    16 août 2011 at 08:08

    hihihihi!!!! J’adore!!!! mais arkkkk!!! le baise-main ouf… vite la suite.

     
  2. Catellina

    16 août 2011 at 10:38

    Moi aussi j’ai hâte à la suite! Imagine si c’était excitant! hi! hi! hi!

     
  3. Anik

    16 août 2011 at 12:07

    @ Marie-Jeanne
    BAh, je n’ai rien contre le baise-main… mais pas en public… C’est gênant, je trouve.

    @ Catellina
    Ne t’excite pas trop d’avance… À un certain âge… ça en prend beaucoup ! hihi!

     
  4. Maryse

    17 août 2011 at 09:09

    Hihi, je te trouve sévère sur le « après vous », je l’aurais plutôt pris pour de la galanterie, mais le reste est plutôt drôle, vite la suite.

     
  5. Une femme libre

    17 août 2011 at 13:24

    Coudons, vous n’aimez pas les bonnes manières? Le baise-main, c’est pas mal moins intime qu’un baiser sur la joue et ça n’a vraiment rien d’érotique et puis, le « après vous », c’est pas mal mieux que « suis-moi » et puis la liste de points…. entre vous et moi…. aimeriez-vous qu’un prétendant vous cote comme un cheval de course? (mais ça fait de bons billets par contre, j’avoue! héhé!)

     
  6. Anik

    17 août 2011 at 15:48

    @ Maryse et femme libre
    Faut en prendre et en laisser… C’est un extrait de roman, donc romancé…
    Donc, j’en mets plus que le client en demande… 😉

    Pour ce qui est du pointage, je suis pas mal certaine que plusieurs hommes ne se gênent pas pour faire pareil… Mais pour les besoins de la cause, ici, c’est une façon d’illustrer concrètement la dégringolade du personnage… et mon amour des chiffres (je sais, je suis bizarre!).

     
  7. Une femme libre

    17 août 2011 at 19:25

    Un roman? tout est inventé? Je suis déçue là. Je pensais que c’était des faits vécus… ça avait l’air vrai en tout cas! Il y a plein d’hommes de cinquante ans et plus qui ne rêvent qu’à ça, rencontrer une jeune poulette (et rentrer auprès de leur femme confortable après!)

     
    • Anik

      17 août 2011 at 19:32

      Héhé, ce n’est pas tout inventé. En fait, le sugar daddy ici présent est un mélnage entre deux mecs bien réels que j’ai rencontré… Et la rencontre, elle aussi…
      J’ai eu l’occasion de rencontrer deux mecs qui avaient une grosse différence d’âge avec moi… J’ai juste fait un mixte des deux pour les besoins du roman.

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :