RSS

Débat de société : qui paie le café ?

15 Juil

Pour un allongé, qui allonge la monnaie ?

Aujourd’hui, je souhaite parler de féminisme… Je sens que je vais me faire lancer des tomates. Mais j’assume. Lors d’un premier rendez-vous, qui devrait payer le café ? Chacun pour soi ou le mec (vous noterez que je ne mets pas « la fille » dans les choix de réponses) ?

Exemple d’anecdote de café :

Mec – Tu peux prendre ce que tu veux (ah, cool, un gars généreux et qui accepte mon côté gourmand!)

Fille – Héhé, je vais prendre tout le comptoir lunch… Je blague! (bon, ca y est, je passe pour une fille qui mange ses émotions). Qu’est-ce que tu prends, toi ?

Mec- Un café…

Fille – Moi, je vais prendre quelque chose de froid (parce que je suis tellement hot dans ma robe, que ça va faire contraste… héhé!)… Un smoothies aux framboise, svp (ah, tiens donc, il est cute le petit serveur!)

Mec- Je vais prendre un café latté…

Caissière – Ça va faire 9,20 $

Mec – C’est combien pour mon café ? (Quoi ? Tu me dis que je peux prendre ce que je veux, mais tu ne paie pas ? Euh, je ne comprends pas la logique !)

Caissière – C’est 5,20 $ pour madame et 4,00$ pour monsieur.

Fille – Voilà, mademoiselle.

Bon, est-ce moi qui est trop rétrograde où c’est au mec de payer à la première sortie ? J’ai bien hâte de connaître l’avis des filles versus celle des gars sur cette épineuse question… 😉

Publicités
 
13 Commentaires

Publié par le 15 juillet 2011 dans réflexion, Rencontres

 

Étiquettes : , , , , , ,

13 réponses à “Débat de société : qui paie le café ?

  1. Stéphanie

    15 juillet 2011 at 06:21

    Je crois que c’était plus simple avant. Les gars devaient payer, on ne se posait pas de questions. Maintenant, ni le gars ni la fille ne sait. J’ai beaucoup d’amies qui seraient insultées que le gars paie. >Alors comment un homme peut-il savoir?

    Personnellement, ça ne me dérange pas d’une façon ou d’une autre. Je m’assure toujours d’avoir de l’argent sur moi et je me prépare à payer, tout en laissant une porte ouverte si jamais quelqu’un veut payer pour moi.

    La seule fois où ça m’a dérangé que l’homme ne paie pas pour le resto c’est quand ce dernier avait passé la soirée à dire qu’il faisait – et avait – beaucoup d’argent. Me semble que si tu es pour te vanter comme ça, assume!

     
  2. Lagirly

    15 juillet 2011 at 07:08

    C’est vrai ce que dit Stéphanie. On ne sait plus! Mais si tu es une féministe qui t’assume, tu payes pour toi. Si tu aimes la veille image de l’homme pourvoyeur, tu le laisses payer. Est-ce si simple ? Il faut seulement le dire dès le départ afin d’éviter tous les malhentendus.

    Moi, je n’aime pas passer une une profiteuse ou une fille  »cheap », donc, j’ai toujours préféré payer mes choses (et de longue date). Dans ma tête, je ne me sens pas autonome et indépendante si je ne suis en pas mesure de m’assumer complètement et en tout temps. Je peux ainsi être conséquente.

     
  3. Le Roux

    15 juillet 2011 at 08:43

    Je suis un gars et je paie toujours la première sortie, ce n’est pas discutable 🙂 C’est juste normal et j’ai été élevé ainsi.

     
  4. Lud.

    15 juillet 2011 at 09:44

    Je suis pour la facture à l’ancienne, qui revenait – de devoir – au gentleman. Voilà, c’est dit.

     
  5. Anik

    15 juillet 2011 at 09:55

    @ Steph
    T’as raison, un mec qui se vante devrait assurer… (c’est comme pour autre chose, hihi!)

    @ Lagirly
    Je te comprends de vouloir être conséquente avec toi-même… De mon côté, j’aime les hommes qui ont un petit côté « J’aime gâter ma blonde »… bien que je sois très bien capable de me gâter moi-même… Alors, je n’ai pas de problème éthique à me faire gâter…

    @ Le Roux
    Un homme, un vrai… 😉

    @ Lud
    Tu t’assumes ! Bravo !

     
  6. Lagirly

    15 juillet 2011 at 14:09

     »J’aime gâter ma blonde! » Justement, tu n’es pas encore sa blonde! 😉 Ne parlons-mnous pas de première rencontre ? Il aura tout le loisir de te gâter lorsqu’il aura réussi à te séduire. L’argent séduit, mais c’est éphémère.

    D’un autre côté, ça peut finitr par coûter cher de chercher un homme (lorsque ça s’éternise et que les activités suggérées à la première rencontre demandes $$)… Imagine le pauvre mec, un peu pichou qui paye le lunch et le café à toutes ses rencontres et qui fini tout seul… (parenthèse de film de série B)… Il doit y avoir un club secret de mec ruiné par des rendez-vous sans lendemain…

     
  7. Une femme libre

    15 juillet 2011 at 14:23

    Un café, franchement, je paie pour les deux et qu’on en finisse. J’aime bien prendre le contrôle, moi. L’argent, c’est le pouvoir, vous semblez l’oublier.

     
  8. Sophie

    15 juillet 2011 at 18:49

    Moi aussi j’aime bien que le monsieur paie.

     
  9. Camille

    15 juillet 2011 at 20:41

    Si un gars n’est pas foutu de me payer un café à la première rencontre, tu peux être certaine que je ne serai pas foutue de lui accorder une 2e date. Prends le risque que je te dise « non merci, je vais le payer moi-même ». Ça ne m’est pas arrivé souvent par contre qu’un gars n’offre pas de payer… 2 fois je crois à vie. Et je les avais donc trouvé cheap ces deux-là!! Par contre à une première date, je ressens toujours un petit malaise si on est au resto et que la facture dépasse les 3 chiffres. En même temps, comme une de mes amies m’a déjà dit: « Si le gars fait tout ça JUSTE pour coucher avec toi, ben ça lui aura coûté cher pour arriver à ses fins ». Forme de prostitution? Façon de voir les choses 😉 Par contre, selon mon expérience, ceux qui m’ont payé les plus grosses traites, n’ont pas été les plus pressé de me mettre dans leur lit. Non au contraire, c’était les plus gentlemen.

     
  10. Féadaë

    16 juillet 2011 at 13:46

    Je ne voit pas le rapport entre le féminisme et le fait de payer, je suis une féministe extrêmement convaincue, mais je considère que celui qui dit : je t’invite , doit payer.
    Que ce soit moi ou l’homme, seule exception les amitiés féminines ou l’on se paie des fois des cafés ou des pâtisseries mais ou en général chacune paient sa part.

    🙂 mon ex-conjoint je lui ai payer le premier rendez-vous , car a cette époque je faisait plus d’argent que lui, il n’en a jamais eu ombrage et a profiter de la première occasion pour m’inviter a son tour, ce qui me faisait d’autant plus plaisir que cela nous a fait un deuxième rendez-vous 😉

     
  11. sophie

    17 juillet 2011 at 09:33

    Ah cette fameuse histoire de qui paye quoi!

    Ça me fait sourire! J’ai souvent eu cette discussion avec ma grand-mère de 79 ans qui est maintenant veuve et qui fréquente des hommes pour le plaisir, mais qui ne veut pas qu’aucun d’eux viennent habiter dans sa maison! 🙂

    Elle m’a toujours dit qu’elle souhaitait payer sa part de la facture, car les hommes s’attendent à un retour d’ascenseur lorsqu’ils payent et qu’elle ne veut pas avoir à leur devoir quelque chose. Que si quelque chose a à aller plus loin, ce sera par désir et non par sentiment « d’obligation » ou de redevance.

    Je vous l’accorde, c’est aussi une autre génération 😉 Les perceptions et les codes sociaux ont changés.

    En ce qui me concerne, je me considère féministe (assumée d’ailleurs) et ça me tue un peu de voir des femmes qui veulent s’émanciper, qui veulent l’égalité, qui se voient l’égale de l’homme, mais qui s’attendent à ce que les hommes payent. Attention, je ne dis pas que ce n’est pas agréable de se faire inviter! C’est super chouette de se faire inviter! Moi la première, si une personne (homme ou femme) m’invite, je serai enchantée et je remercierai la personne avec un grand sourire! 🙂

    Mais je ne m’attends pas à ce que l’homme paye.

    Dans le même ordre d’idée, ma courte expérience de vie m’a démontré que de se battre pour souhaiter payer sa facture peut aussi être insultant pour la personne qui souhaite nous inviter. Pour moi, si la personne dit « C’est pour moi », je commence souvent par dire « C’est gentil, mais ce n’est pas nécessaire » et je continue de sortir mon porte-feuille. Si la personne insiste « Non, non, ça me fait vraiment plaisir! » et donne sa carte avant la mienne, je la remercie et ça s’arrêt là.

    Pour moi, donner en se sentant obligé, c’est nul. je sais que plusieurs hommes le font par convention, mais sans conviction. Pour moi, l’égalité entre les hommes et les femmes, c’est l’autonomie complète, dont l’autonomie financière. Je ne m’attends pas à ce que les autres payent pour moi. Et les gens apprécient en général. Dans ce contexte, les gens qui me paient le café le font par plaisir et ça rend l’invitation d’autant plus agréable! 🙂

    En même temps, en tant que femme hétérosexuelle, je sais bien que pour plusieurs hommes, l’argent, c’est le pouvoir et que l’homme est sensé être en contrôle de la situation, Je sais que pour certains hommes, leur offrir de payer l’addition à la première rencontre peut les insulter. Il est donc rare qu’au premier rendez-vous j’offre de payer, mais le 2e (et c’est encore plus vrai si la dernière fois, la personne m’a invité), je vais prendre l’addition, car moi aussi j’aime ça inviter les gens à prendre un café! 🙂

     
  12. fred

    19 juillet 2011 at 11:09

    C’est au pro-rata des salaires. Si le gars veux peter de la brou avec sa BMW t’es capable de payer le café !

     
  13. seb haton

    29 juillet 2011 at 11:34

    C’est rigolo, voilà un débat qui ne m’intéresse pas 🙂
    Si mes souvenirs sont bons, je proposais toujours aux dames de payer leur consommation, mais par simple politesse issue d’une éducation à la fois ouverte et traditionnelle. C’est tout…
    séb h.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :