RSS

Quand un mec devient indigeste…

28 Juin

Je pense que je vais en avoir besoin pour digérer ce mec...

Bon, revenons à nous moutons, ou plutôt à nos cochons vue la cote levées que je compte commander. Je suis avec François au resto et la serveuse est là pour prendre nos commandes. En homme qui se respecte, je m’attends à ce que mon compagnon soit carnivore. Optera-t-il pour le filet mignon, qui me laisserait croire à des goûts raffinés et à un certain pouvoir du portefeuille, ou choisira-t-il la poitrine de poulet, indiquant potentiellement une personnalité plus conventionnelle et relativement simple ?

– Je vais prendre la salade de poulet. Vinaigrette à part. Avec un verre d’eau. Merci.

Euh ? Se pourrait-il qu’il surveille sa ligne ? Franchement, je préfèrerais qu’il reluque la mienne (d’autant plus que pour mon âge avancé et mes quatre grossesses, elle est pas mal du tout!). De la salade au restaurant. Quel sacrilège ! Mon petit doigt me dit que François va être légèrement traumatisé de mon choix de menu.

–  Pour moi, ce sera la demie côte levée, avec frites et pommes chaudes. Je prendrai un coke avec ça.  Merci, mademoiselle.

–  Tu sais que les frites et les chips contiennent de l’acrylamide ? (de l’acryquoi?) C’est très cancérigène. Des études ont même prouvé de graves dangers sur le système visuel des macaques. (Wow, quelle information pertinente! Ai-je une allure de primate?) Tu ferais mieux de prendre la patate au four (de quoi je me mêle?).

–  Non, ça va aller. Tu sais, une fois n’est pas coutume (je commence d’ailleurs déjà à me demander si cette maxime ne s’appliquera pas à ma rencontre avec François… ). Je mange rarement des frites, et je suis en cure de désintoxication de chips (changeons de sujet, il va encore me faire la morale, sinon)…. Tu me disais que tu avais un condo ?

–  Oui, acheté après ma séparation. La seule chose que je regrette, c’est mon ancien foyer.

–  Ah, moi j’en ai un, mais je l’utilise peu. J’ai acheté quelques bûches écologiques et ça fait ma saison.

–  Des bûches écologiques! (Il me fait carrément sursauter avec son ton de voix soudainement aigu! Est-ce que je viens de dire un gros mot ?) Mais tu sais que ça produit des émanations nocives pour la santé ?

–   Non, je ne savais pas (et de toute manière, mon homme, on va tous mourir un jour). Merci du renseignement (même si je t’avoue que je m’en fous pas mal). J’aime bien relaxer devant le foyer en prenant un petit verre de rouge et en regardant le feu, puis (héhé, je vais le faire capoter) en jetant un coup d’œil au paysage de ma cour arrière par la fenêtre… Si ce n’était pas des pilones électriques, la forêt serait superbe à observer (j’attends la réaction!).

–   Tu as des pilones électriques derrière chez toi, s’exclame-t-il le visage soudainement verdâtre.

–   Oui, des gros à part ça. D’ailleurs, l’ancienne propriétaire de la maison a eu le cancer.

–   Ça ne te fait pas peur ? Tu sais qu’aucune étude n’a prouvé que ce n’était pas dangeureux, ces pilones. Moi, je porte d’ailleurs toujours un collier contre les champs magnétiques (et tu devrais porter aussi un bracelet anti stress, un collier de noisetier, des lunettes avec protection UVA-UVB, j’ai même entendu parler d’un stérilisateur à froid, je ne sais pas à quoi ça sert, mais je sais maintenant à qui c’est destiné!).

Me concentrant sur la future jouissance de mes papilles gustatives, je trouve la patience de continuer à l’écouter.

–   J’espère que tu ne prends pas d’alcool trop souvent. Une trop grande consommation, c’est dommageable pour tout le système digestif en plus des effets au cerveau (c’est exactement ce dont j’aurais besoin pour t’endurer).

–   Ah, tu sais, moi je ne crois pas à ça, la maladie! (Ca y est, il doit se dire que je suis folle… Héhé, continuons! Je peux peut-être avoir un plaisir fou pendant ce rendez-vous…)

La serveuse se pointe avec nos breuvages. En l’absence d’alcool et de ses effets apparemment si dommageables, mon cerveau fonctionnant à pleine capacité, j’ai un flash pour rendre mon rendez-vous plus savoureux, aux dépends de François…

La suite jeudi…

Publicités
 
16 Commentaires

Publié par le 28 juin 2011 dans Épisode 8, Rencontres

 

Étiquettes : , , , , , ,

16 réponses à “Quand un mec devient indigeste…

  1. Marie-Jeanne

    28 juin 2011 at 06:58

    Oh!!!! c’est trop drôle ton rendez-vous hihihihi!!!!! j’en ai renversé mon café sur moi en pouffant de rire. Tout un numéro ce François…j’ai hâte de lire la suite.

     
    • Anik

      28 juin 2011 at 07:37

      Disons que j’en ai appris beaucoup avec lui… Et que j’en ai un peu profité par la suite… Tu verras jeudi… A+ passe une belle journée!

       
  2. Stéphanie

    28 juin 2011 at 09:03

    Ça me rappelle le gars avec qui je suis sorti une fois qui m’a fait toute une leçon sur l’eau de ville. « Tu ne sais pas qu’il y a plus de 200 produits chimiques dans l’eau de ville??? » Il m’a ensuite parlé d’une machine qui purifiait l’eau, à ses dires, on pouvait boire sa propre urine après qu’elle ait passé dedans… 🙂

    Un peu plus tard il m’a dit qu’il ne mangeait pas de pain brun car il n’aimait pas le goût. Je lui ai dit : »Quoi? Tu ne sais pas qu’il y a plus de 200 produits chimiques dans la farine blanchie??? »

     
    • Anik

      28 juin 2011 at 09:05

      Et vlan, dans les dents ! J’adore ta répartie!
      Farce à part, il y a tellement de chose potentiellement dangereuses dans la vie, que je me dis que si on commence à regarder tout ça, c’est des plans pour virer fou!!! 😉

       
  3. Fred

    28 juin 2011 at 11:33

    Moi je prends souvent de la salade au resto. J’en mange jamais a la maison.
    Est ce que Francois a entendu parler de Darwin. Les forts restent et les faible s’éliminent. Je pense pas qu’il va toffé longtemps lui.

     
  4. Fred

    28 juin 2011 at 11:35

    Stéphanie : Ca fait 35 ans que je bois l’eau du robinet et je pette le feux !!!!! En plus c’est gratis … c’est qui le cave !

     
  5. Karine

    28 juin 2011 at 13:48

    Tu rencontres vraiment des drôles de numéros…

     
  6. Anik

    28 juin 2011 at 14:06

    @ Fred
    C’est vrai que tu pètes le feu… J’arrive pas à croire que tu prends de la salade au resto avec la carrure que tu as… 😉

    @ Karine
    J’avoue que celui-là, j’en garde un « amusant » souvenir…

     
  7. Frelau2

    28 juin 2011 at 17:07

    Finalement, tu me laisses découragée de faire de futures rencontres…
    Tes expériences ajoutées aux miennes.. OUF.. la belle affaire.

    Ce n’est pourtant pas le choix qui devrait manquer ?? Où est le maudit problème alors ??

    Incroyable..

    Des nouvelles de Marc ? Et ton autre partenaire de badminton ??

    Bravo pour avoir « abusé » gentiment de lui… ha ha ha…

    Nancy

     
  8. Lagirly

    28 juin 2011 at 20:57

    C’est amusant cette rencontre. Avait-il l’air stressé ? Il y a tellement de bactéries dans l’air. Et le stress est la principale cause de maladie. Avait-il un téléphone cellulaire ? Pas génial les ondes pour le cerveau et les organes internes. Se lavait-il les mains au purel ? C’est plein d’alcool et ça enlève les huiles protectrices de la peau. Vit-il à montréal ou en banlieu ? Le smog, il y en a partout maintenant. … Bien hâte de lire la suite! Pauvre homme.

     
  9. Stéphanie

    28 juin 2011 at 21:08

    Je pense à quelque chose : tu devrais présenter François à Marc. Il se sentirait à l’aise dans son appart aseptisé. Et ils pourraient manger en petites souris ensemble. Beau petit couple!

     
  10. Anik

    28 juin 2011 at 21:41

    @ Frelau
    Ne sois pas découragée… Je me suis quand même bien amusée… Faut toujours garder espoir… Pour Marc, lis la conclusion dans l’épisode 7… Disons simplement que la vie m’a fait comprendre que ce n’était pas le bon… Martin, ça demeure en stand-by…

    @ La girly
    Tu me fais trop rire ! Oui, il avait l’air stressé… 😉 Et il avait un cell… Vit à Montréal. Pour le purel, je ne sais pas, mais c’est sûrement un fan…

    @ Stephanie
    Tu es géniale ! D’ailleurs, c’est SuperFRed qui se demandait si Marc n’était pas gai,. Qui sait ? 😉

     
  11. seb haton

    29 juin 2011 at 08:09

    Ça t’apprendra à draguer des mecs CULTIVÉS ! 😉
    Non, sans rire, être trop cultivé peut rendre paranoïaque, spécialement chez les écologistes hypocondriaques.
    En tout cas, une chose est sûre (et je me permettrai d’être un peu grossier) : un tel spécimen est peu susceptible de pratiquer le cuni, la fella ni quelconque pénétration…

     
  12. Frelau2

    29 juin 2011 at 09:58

    … Anik, oui, j’avais bien lu la conclusion de l’épisode « Marc » mais je voulais savoir si LUI t’avait relancé suite à ton silence…

    … et, bien d’accord avec seb haton concernant sa conclusion. Bref, tu l’as « échappé belle » 😉

    Nancy

     
  13. Anik

    29 juin 2011 at 13:57

    @ Seb
    Héhé, mais j’ADORE les mecs cultivés, ils me diverstissent…
    Mais considérant tes mentions concernant les pratiques sexuelles variées, je pense que c’est une chose que cela n’ait pas fonctionné. Je suis une femme qui adore la variété! 😉

    @ Frrelau
    Non, il ne m’a pas relancée. Je lui avais exprimé mes doutes et il s’y est tenu… Pas grave!

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :