RSS

Un mec à savourer ?

27 Juin

Un rendez-vous galant devant des côtes levées, ça ne peut pas être mauvais, non ?

Les homme se suivent et ne se ressemblent pas… Toujours à l’affut de rencontrer la perle rare, je continue de chercher sur le réseau de rencontre, tout en fouillant dans mon entourage. Je me sens mûre pour une rencontre facile : François tombe à pic. Sa fiche est attirante. Sa photo, son gros diplôme, son apparente aisance financière, son éloquence à l’écrit donnent envie à la superficielle en moi de le connaître. Je lui envoie un petit mot auquel il répond sans délai. Le processus s’enclenche à un rythme rapide qui convient à l’impatiente que je suis. Dès le lendemain de notre premier échange écrit, nous tendons une perche au téléphone.

Suite à cette conversation somme toute prometteuse et qui demeure dans le cadre de la normalité, nous décidons de nous rencontrer au restaurant le lendemain. Pour l’instant, la détection d’anomalies majeures – phase 1 – a donné un résultat négatif : aucune trace visible de relation nébuleuse avec l’ex, de relation fusionnelle avec maman, de psychopathie ou de dépendance aux sports de salon… Pour l’impuissance sexuelle, des tests pratiques seront nécessaires. Mais ne sautons pas d’étapes…

La phase 2 de mon analyse a lieu en terrain connu. Ça fait un bail que je ne suis pas allée au Bâton rouge. Je rêve littéralement de leurs côtes levées. J’en salive. J’en bave. Et leurs frites ! Hummmm… Ma soirée ne peut qu’être délectable ! De toute manière, j’ai un bon feeling quant à François (et ce feeling sera d’autant meilleur s’il paye le repas).

Mon prétendant se tient à l’entrée du restaurant. Bon point de départ, il est bel et bien le mec de la photo! Absence de surplus pondéral et présence de ponctualité : une combinaison gagnante.

La jeune dame à l’accueil nous propose de la suivre… Elle nous indique une table près d’une fenêtre, baignée par le soleil estival. Ce choix m’emballe, mais ce n’est pas le cas de François.

–  Pourriez-vous plutôt nous asseoir à cette table-ci, dit-il en pointant une table dans un coin ombragé.

J’aurais pu être déçue, mais j’y prends place plutôt en félicitant intérieurement mon accompagnateur qui semble avoir un penchant pour le petit coin sombre. Sous un ton de confidence qui sied à la situation romantique, François mentionne :

–  Tu sais, j’ai la peau fragile alors je préfère limiter mes expositions au soleil. Le cancer de la peau peut frapper n’importe quand.

J’attrape son sens de l’humour pour répliquer sur la même musique :

–  Ah, moi, tu sais, je n’ai pas peur du cancer. Je viens de Thetford Mines et j’ai grandi entourée d’amiante. Et tu vois, je ne suis jamais malade !

J’éclate d’un grand rire pendant que le langage non verbal de mon interlocuteur me fait croire qu’il était sérieux et que, pire encore, il a peur d’attraper l’amiantose à mon simple contact. Je me fais une note mentale : ne pas compter sur lui pour me divertir pendant les 250 km qui me séparent de ma ville natale. Je doute qu’il veuille y mettre les pieds… L’espace d’un instant, je m’imagine le projeter dans le grand trou de la mine à ciel ouvert près de chez moi, le pauvre bougre hurlant à mort dans le fond du précipice… Quelle imagination fertile! N’insultez jamais ma ville natale, ça fait sortir mon petit côté méchant…

Enfin, nous regardons le menu et je suis loin de me douter qu’une singulière découverte sur la personnalité de François va me permettre, au final, de bien me bidonner pendant le souper…

Publicités
 
3 Commentaires

Publié par le 27 juin 2011 dans Épisode 8, Rencontres

 

Étiquettes : , , , , ,

3 réponses à “Un mec à savourer ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :